Mama Laterre
15 Aug 2019

Croisière à l’île Maurice : Plaisir de naviguer

 

Les eaux crystallines de notre belle île Maurice nous permettent de jouir de belles croisières en mer à bord des catamarans, quel que soit l’endroit d’embarquement. Je fus ainsi invitée à découvrir les îles du nord et en fus tout excitée et éblouie.

 

Arrivée au Sunset Boulevard à Grand Baie où avait été fixé le lieu de l’embarquement pour la croisière, je découvris avec beaucoup d’enthousiasme ce bateau possédant deux coques, l’une à côté de l’autre, offrant plus de stabilité et moins de tirant d’eau.

 

Une fois l’ancre levé, nous reçûmes des instructions et des consignes du maître à bord et nous quittâmes la baie pour nous diriger vers le grand large. De loin, nous vîmes les quelques hôtels du littoral nord et j’imaginais alors ceux qui se réveillaient à peine tant la destination offre des moments de détente. Bientôt, les eaux changèrent de couleur, ce qui témoignait de la profondeur de l’océan. Le capitaine, très précis dans ses décisions dicta ses ordres à ses hommes pour hisser les voiles. J’entendis alors des mots comme winch, cordages, nœuds de Garrick, bâbord et tribord. Je les laissai faire et les observai. Je me rendis très vite compte de leur adresse et de leur expérience à manœuvrer tout en gardant un œil très observateur sur nous qui avions pris le loisir de nous installer dans les filets de devant en nous badigeonnant de crème solaire, lunettes polarisées nous préservant des rayons dardant du soleil.

 

Le capitaine nous proposa des boissons rafraîchissantes et des amuse-bouches bien mauriciens pendant la croisière. Des Exocets faisaient des bonds volants à peine imaginables. Nous commençâmes à nous rapprocher du Coin de Mire, île volcanique dont la forme n’est pas sans nous rappeler cette petite pièce triangulaire se trouvant sous un canon. Des pailles-en-queue d’une blancheur et d’une légèreté volaient dans un ballet gracieux au-dessus des Lataniers bleus qui semblaient en équilibre sur les pentes douces qui se mariaient parfaitement bien à l’eau d’un bleu cobalt.

C’est là que nous fûmes conviés à descendre pour une courte plongée en apnée, cette région étant très poisonneuse. En effet, des sergent-major, des poissons ange, des trompettes et des perroquets bleus nageaient dans le sens du courant sans crainte d’être pris au filet. Nous étions sur leur territoire. La plongée terminée, c’est à qui racontait sa rencontre avec ces amis d’eau profonde.

 

Nous reprîmes ensuite la traversée vers l’îlot Gabriel, où une plage d’un sable très fin nous attendait. Le capitaine féru d’histoire nous conta ces îles du nord que sont l’île Ronde, l’île aux Serpents et l’île Plate au sommet de laquelle se trouvait un phare. Baignade, bain de soleil, BBQ, petits punchs : Quoi demander de mieux ? C’était cela les vacances bien méritées : Le farniente dans la détente la plus complète et en toute sécurité.

 

Le retour vers la terre ferme se fit bien trop rapidement à mon avis. Le plaisir d’avoir vécu une expérience si riche en émotions demeure un point fort qui me rappellera de bons souvenirs : ceux d’avoir pu faire de la Voile pendant une croisière à l’île Maurice et surtout celle d’utiliser ce que la Planète Terre offre dans sa bonté : le vent. Que l’île Maurice puisse longtemps préserver ce qu’elle a de meilleur : Sa beauté naturelle et ses éléments.

 

Lza M Nature

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus