Infos
26 May 2021

Entretien enrichissant avec une passionnée: Hondoline Collet-Guillaume - le String Art

 

Notre invitée cette semaine est Hondoline Collet-Guillaume, Reservation Officer chez Hertz, la voix-off de nos publications sur nos réseaux sociaux. Parmi ses nombreuses passions, elle partage avec nous aujourd’hui l’une d’elles: le String Art.

 

Comment a débuté votre intérêt pour le String Art?

Le String Art a été pour moi une échelle que j’ai gravie durant la période la plus sombre de ma vie. Cinq ans de cela, j’étais au plus bas et j’avais perdu le goût agréable que nous offrait la vie. Je me suis fait accompagner et j’ai eu recours à plusieurs activités pour m’aider à surmonter cette épreuve. Le but de ces activités étant de cultiver l’amour de soi, je devais à chaque session, proposer des DIY, avec les petites choses que j’avais chez moi. Une boîte de café, un rouleau de papier… et, durant ma dernière session, créer quelque chose qui représentait ma guérison et ma détermination. J’ai cherché sur internet et j’ai découvert le String Art, je me suis dit : « faisons quelque chose de différent » avec beaucoup de volonté car je voulais vraiment guérir et retrouver ma vie d’avant. J’ai cherché et je me suis mise au travail ; une semaine de recherche intérieure et, voilà mon premier tableau. Je ne l’oublierai jamais car il représente ma liberté, ma guérison. En voulant retrouver ma vie d’avant, j’ai trouvé encore mieux, une meilleure version de moi-même. L’art c’est l’amour et depuis j’ai continué à créer parce qu’à force de le faire, je me sentais encore plus libre, encore plus forte et encore plus vraie.

 

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le String Art?

Le String Art est l’art d’agencer un morceau de fil entre des points pour former des motifs. Un fil est alors enroulé entre une grille de clous fixés sur une planche. Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut faire des prénoms, une montagne, un animal, ce que vous avez en tête. Tout est possible.

 

Quelles sont les aptitudes et les qualités prioritaires qu’il faudrait posséder pour se lancer dans cette occupation?

De la créativité, de la bonne volonté et surtout de la patience. Il y a plusieurs étapes avant de réaliser un tableau. Chercher du bois, former le dessin souhaité, enfoncer les clous, faire le remplissage et terminer en peaufinant avec de la peinture, la photo, ou encore la pyrogravure.

 

Avez-vous suivi une formation spécifique?

Non, j’ai découvert les techniques sur YouTube et j’y ai ajouté ma sauce.

 

Y a-t-il des associations nationales ou internationales auxquelles vous vous êtes associées/ou avec lesquelles vous avez des affinités par rapport à cette activité?

Je ne fais partie d’aucune association et je ne connais personne autour de moi qui fait du String Art. En revanche, sur les réseaux sociaux, je suis pas mal d’artistes internationaux sur Instagram qui font du String Art.

Quelles seraient vos recommandations pour un débutant qui s’intéresserait au String Art?

Il faut s’équiper. Du bois, des clous, un marteau, du fil qui ne sont pas forcément des accessoires que nous avons chez nous. Avant de se lancer au String Art, penser d’abord à faire une petite liste de ce dont vous aurez besoin pour la réalisation de votre œuvre.

 

Avez-vous un projet d’avenir immédiat que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs toujours par rapport au String Art? Si oui, lequel?

Je suis actuellement sur un projet, <Woman Circle> pour promouvoir la femme et surtout mettre en avant les bienfaits de l’artisanat. Le lancement est prévu pour le mois de juin. Mon équipe et moi-même accueillerons une trentaine de femmes, pour des ateliers de bien-être et surtout l’initiation au String Art, peinture et autres types d’art.

 

Quelle est votre plus grande satisfaction lors de la pratique du String Art?

Le premier bienfait de l’art c’est le bien être, l’art nous rend amoureux de la vie et de nous-mêmes. Je dis toujours que je n’ai pas choisi le String Art mais que c’est le String Art qui m’a choisie. C’est comme une thérapie relaxante. Passer les fils colorés à travers les clous permet de me laisser aller et cela me procure une tranquillité intérieure inexplicable. Ce que je préfère avant tout, reste le plaisir d’offrir et de recevoir. A travers mon art, je partage de l’amour. Mes clients commandent mes œuvres pour faire plaisir à leurs proches et amis. Cela me fait du bien de savoir que je peux procurer ce sentiment à mes clients et surtout le fait que ces clients, par la suite deviennent des amis.

 

Nous remercions chaleureusement notre collègue Hondoline pour ce partage intimiste et pour son dynamisme et sa grande disponibilité. 

Compte Instagram : Honneddoline Collet-Guillaume

Restez connectés pour d’autres entretiens.  

 

NadElle.

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus