Découvertes
13 Aug 2021

Ile Maurice: Beau Monument

Marie, Reine de la Paix - le chant harmonieux des Ave…

 

Mon rendez-vous professionnel est fixé à 10 heures en ce matin hivernal dans la capitale Port-Louis où le thermomètre affiche 22 degrés. Voulant éviter les voies principales, quelquefois encombrées, je décide de longer la montagne des Signaux, qui autrefois servait à avertir le public de l’arrivée des bateaux. Bien en avance, pourquoi ne pas faire un arrêt au sanctuaire marial érigé en 1940, Marie, Reine de la Paix qui a rassemblé des milliers de Mauriciens toutes confessions confondues lors de la visite de deux souverains pontifes, Jean Paul 11 en 1989 et Francois en 2019 ?

 

Gravissant l’allée centrale en pierres basaltiques de toute beauté d’un pas alerte, j’ai hâte d’être au pied de la chapelle-crypte en haut de laquelle la statue de la Sainte Vierge en marbre blanc, une œuvre exquise de trois mètres de haut tenant entre ses mains le globe du monde domine la capitale. Cet havre de douceur, lieu de culte paisible invite à un recueillement pour tous ceux qui sentent le besoin de se ressourcer et de trouver une connexion intérieure.

 

Une fois en haut des marches, je ne peux résister à l’envie de lever les yeux vers le ciel azuré, dégagé de tout nuage où je vois apparaître des magnifiques paille-en-queue blancs virevoltant au gré des alizés. Autour de moi les contrastes de couleurs sont saisissants. Des bougainvillées rose, mauve et de la couleur des cyclamens taillés en arbustes tels des pompons se détachent des allées toutes propres. Que de soins pris par les jardiniers pour rendre ce lieu si agréable et invitatif ! 

 

Un tour rapide et des informations si précieuses glanées au fil des années me reviennent en mémoire. C’est grâce à Monseigneur Leen, évêque de 1925-1949, que le monument est érigé pour demander à Marie de protéger l’île Maurice des affres de la guerre et en réparation de la dévastation de la célèbre Basilique de la Mère de Dieu à Czestochowa en Pologne pendant la deuxième guerre mondiale.

Ce lieu de culte, me dis-je a été le témoin de grands événements comme les ordinations de certains prêtes et de deux évêques qui deviendront par la suite des Cardinaux :  Jean Margéot et Maurice E. Piat.  Comment ne pas penser également au Père Laval, l’apôtre des Mauriciens, béatifié à Rome en 1979 et qui a regroupé des milliers de personnes ici au monument de Marie Reine de la Paix pour une prière commune ; ou encore ce grand rassemblement en 1995 pour célébrer les 150 ans de présence des religieuses de Lorette dans l’île ?

 

Je me sens une privilégiée de pouvoir faire cette courte pause dans ce silence qui n’est interrompu que par le paillis des oiseaux… Je pourrais y rester encore longtemps en appréciant ce moment de quiétude. Pourtant, il me faut reprendre la route. Sereine, je me dirige vers la modernisation : Port Louis avec ses hauts gratte-ciels et son port accueillant des énormes porte-containers. Port-Louis qui aura toutefois gardé ce cachet si attachant avec ses coins historiques et culturels.

 

Que ce soit accompagné par des guides chevronnés, formés ou des passionnés d’histoire, les sites culturels et religieux à l’île Maurice valent bien une halte. C’est se saisir du temps intemporel, du temps pour se ressourcer ou d’apprendre davantage sur une page d’histoire. L’île Maurice, n’est-elle pas cet exemple du microcosme où les traditions et les grandes religions se côtoient, se respectent et se tolèrent ? Alors…Que le chant harmonieux des Ave continue à monter vers toi  Marie, Reine de la Paix …

 

Lza M Natur

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus