Vivre à la Mauricienne
05 May 2020

Ile Maurice: Quand nos aïeux disaient vrai!

 

La pandémie liée au virus du Covid 19 nous interpelle au plus haut point … Pour ceux qui auront côtoyé des aînés, nous nous sommes souvent entendu dire : ‘économisez et ne gaspillez pas!’  Dans une conjoncture où l’île Maurice fait face à cette pandémie, il y a ceux qui en confinement trouvent des astuces et se tournent vers l’essentiel : la terre et leur ‘home’. Certains employés de Mautourco, n’y échappent pas et s’en donnent à cœur joie.

 

En effet, à l’île Maurice, où la consommation d’épices et de condiments fait partie de notre quotidien, l’on retrouve chez les habitants, l’une des plus petites graines du monde : la moutarde, troisième produit le plus consommé dans le monde après le sel et le poivre. Aussi simple que cela puisse paraître, la semer dans un pot même en appartement, nous procure un bien-être incroyable. Ces minuscules graines de 1mm nous donneront des ’brèdes’, semblables à des épinards dans moins de 2 mois et cultivé de façon organique.

 

C’est en cette période où confinés à la maison, nous réalisons qu’un petit potager, même sur le toit de la maison ou sur un balcon aide : thym, persil, basilic, ail et d’autres fines herbes. Dans notre jardin, si l’espace nous le permet, du Cassava ou manioc, des papayes, du curcuma, de la citronelle … tout aide à passer ce cap difficile.

Notre vision de la vie ainsi que celles de nos collègues à Mautourco, réceptif a pris plus que jamais une autre tournure. Avant de consommer ou d’acheter, nous réfléchissons comme nous l’avons toujours fait, en tant qu’éco-responsables, et allons davantage vers ce concept du minimalisme. En télé travail, nul besoin de tant de vêtements, de chaussures et autres accessoires.  Nous retrouvons en cette période de confinement les joies de la couture, de la cuisine fait-maison, du bricolage, du dessin, des jeux de société en famille.

 

Redonner vie aux vieilles choses, repenser comment faire autrement avec ce que nous avons sous la main, n’était-ce pas là ce que faisaient nos aïeux ? Leurs conseils si précieux nous reviennent en mémoire et c’est cela que nous devrions transmettre à ceux qui nous succèdent.

 

La terre, notre mère nourricière nous fait un pressent appel. Entendons son cri et observons les papillons de notre jardin, le bleu azur de notre ciel, le piaillement des oiseaux, et goûtons aux merveilles que la terre est capable de produire dans la plus grande simplicité. Soyons reconnaissants pour ce qu’elle nous offre. Economie et point de gaspillage : Un message fort pour chacun d’entre nous!

 

Lza M Natur

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus