Mama Laterre
18 Jul 2019

Ile Maurice : Une farine sans gluten, le fruit à pain

 

De son vrai nom l’Artocarpus Altilis, le fruit à pain est communément appelé à l’île Maurice le Madégone. Ce gros fruit sphérique provenant d’un arbre pouvant atteindre 15 mètres de haut, sert à nourrir les familles de plusieurs façons, son poids variant entre 1 et 2 kilos.

 

Un aîné me raconta qu’autrefois à l’île Maurice, le fruit à pain était cuit au feu de bois, dans un trou au fond duquel le feu brûlant transformait son épiderme marqué de figures hexagonales centrées sur un point épineux en une teinte marron. Sa pulpe de couleur crème, normalement très ferme devenait alors une belle pâte crémeuse et sucrée.

 

De nos jours, le fruit à pain se consomme de façon différente en cette période hivernale. Cuit à l’eau avec de la salaison, ses morceaux peuvent être rajoutés à un ragoût. Nous l’appelons alors le Kat kat de fruit à pain. D’autres s’en servent pour faire un hachis parmentier, une purée, des beignets sur lesquels un bon chutney de tomates vient titiller les papilles. Il est le substitut idéal à la viande.

 

De nombreuses vertus sont attribuées à ce fruit. L’on peut produire de la farine sans gluten, parfois à index glycémiques bas, ce qui apporte de nouvelles saveurs aux plats. La farine de fruit à pain rejoint donc celles sans gluten à base de riz, de sarrasin, de châtaigne, de millet, de maïs, de pois chiche, de soja, de coco et de quinoa.

Mais ces avantages peuvent aussi nous jouer quelques petits tours car ces farines ne ‘réagissent’ pas comme la farine de blé. Elles absorbent plus les liquides, ce qui demande d’adapter les quantités de farine quand l’on voudrait faire des gâteaux. Il faudra systématiquement la mélanger à d’autres farines car l’absence de gluten ne lui permet pas de gonfler ou de lier.

 

Ce fruit riche en fibres est un booster d’énergie, riche en acides gras oméga-3 et oméga-6. Sa consommation régulière est aussi bénéfique pour le fonctionnement de l’intestin et elle renforce les racines et stimule la croissance des cheveux.

Les feuilles, vert foncé, brillantes, sont de larges feuilles. Elles étaient autrefois utilisées pour la fabrication de médicaments dans le traitement des entorses, des foulures, des contusions, de la toux, de la bronchite, des angines et de l’asthme.

 

A l’île Maurice, l’on reconnaît tout de suite un arbre à pain. Ces fruits nombreux sont gracieusement offerts et partagés, dans une bonne convivialité avec les voisins. Sans additifs, ils sont et resteront ce que la Nature offre en toute générosité. Alors utilisons les parcelles de terre et plantons des arbres à pain. Nous récolterons ses fruits pour notre plus grand bonheur. C’est cela la soutenabilité de notre Terre et de notre environnement.

 

Lza M Nature

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus