Découvertes
16 Dec 2019

A la découverte de l’île authentique

 

Envie d'évasion, de dépaysement….

En quête de silence…

Besoin urgent de se connecter ou se reconnecter avec la nature …

Envie de vacances différentes … Voyager tout en vivant une expérience unique, authentique.

L’ île Maurice peut également offrir autre chose que des vacances pieds dans l’eau, sable chaud et cocotiers.

En effet, depuis quelques temps, avec la tendance écolo, bio, tourisme vert, nous faisons face à une nouvelle demande pour des hébergements d’un autre genre. Plusieurs endroits de l’île regorgent maintenant de types d’habitations alliant confort, authenticité et communion avec la nature.

 

Certains lodges nichés au centre d’ une végétation luxuriante, dans les hauts du pays, à Chamarel, par exemple, vous offriront un décor à couper le souffle. Les vues sont variées selon l’ endroit où vous vous trouvez. Vue sur le Sud-Ouest de l’ île avec le dégradé de bleus de notre lagon. Vue sur nos forêts où, cette fois, le vert prédomine.  D’autres vous feront percevoir le sud, que nous appelons, sud sauvage, avec ses mers démontées, ses reliefs escarpés et ses longues plages désertes. L’ est de l’ île n’ est pas en reste avec un panorama surplombant les différents domaines privés et de magnifiques chaînes de montagnes. Amis, photographes et peintres, à vos appareils et pinceaux ! Les divers tableaux offerts à vous sont majestueux. Les couleurs variant selon l’ heure du jour ou les reflets du soleil. Il n’ est pas rare de saisir au passage un magnifique coucher de lune ! Pour les amateurs d’ écriture, les endroits sont paisibles car les seuls sons audibles sont ceux de la nature elle-même : chants des oiseaux, bruit de la pluie sur le toit, le bruissement du vent dans les branches… une atmosphère plus que propice pour trouver ou retrouver l’inspiration.

 

Tous font la part belle à Dame Nature. Les cases sont coquettes, confortables, construites avec des matériaux nobles, beaucoup de bois, de toits en chaume, de béton ciré avec de grandes vérandas ouvertes sur l’ extérieur. La route pour vous y rendre est sinueuse. Le décor est planté… rien d’ ostentatoire. L’emphase est mise surtout sur ce que l’on peut trouver autour! Pour les sportifs, des forêts indigènes pour ceux qui veulent s’adonner à la course à pieds ou simplement à la marche tout en admirant la diversité de la flore de notre île. Les escalades en montagne raviront les plus téméraires.

 

En parcourant l’arrière pays, découvrez de petits villages pittoresques que l’on traverse à pied ou à vélo.  Au détour d'un chemin, allez à la rencontre d’un autochtone sous la varangue d'une boutique ancienne. Partagez avec lui un de nos fameaux “street-food” pendant qu'il vous racontera l’ histoire de ses ancêtres. Vous serez surpris par l’accueil et le sourire de nos villageois, toujours prêts à engager avec vous une conversation ou vous aider à trouver votre route.

Manger chez l’ habitant est un must absolu ! Un moyen de découvrir les mets du terroir cusinés et servis à la bonne franquette. Des bringelles (aubergines) grillées au feu de bois, accompagneront un plat de haricots rouges et un curry bien de chez nous, tout ceci proposé avec des faratas, des dholl purees ou tout simplement du riz blanc. Un petit verre de rhum arrangé, épicé fait-maison offert en apéritif vous mettra en appétit. Vivre un moment de complicité avec une famille de l’ endroit, apprendre à cuisiner en utilisant nos épices locales : les feuilles de cari poulet, les quatre épices, la menthe. Avec un peu de chance avoir la possibilité d'aller soi-même choisir et cueillir les légumes du potager que vous retrouverez ensuite dans votre assiette. Se délecter des légumes et fruits exotiques tels que les pipangailles, callebasses, brèdes songes mais encore, les jujubes, tamarins, goyaves de chine, jamblons...

 

Au cours des conversations, tout apprendre sur la culture mauricienne et sa diversité, surtout.  Comprendre la complexité de notre histoire et ce que nous avons gardé de notre occupation française, puis anglaise avant notre indépendance en 1968. L’ aïeule de la famille vous partagera ses secrets quant aux tisanes et plantes indigènes, qu’elle utilise encore pour soigner les petits maux de ses proches. La citronnelle pour les douleurs d’estomac alors qu’un cataplasme d’aloe vera fera disparaître comme par magie, les bleus!

 

Lors de vos escapades dans nos villages, vous trouverez plusieurs petits stands devant certaines demeures où les familles vendent les fruits et légumes de leur propre jardin. Il est coutumier d’y trouver également quelques découvertes culinaires qu’elles vous feront goûter avec plaisir : fruits confits, patisseries locales… Manger des boulettes chinoises à même le trottoir fait partie du folklore. S’arrêter et dénicher le long des routes, des métiers disparus, ici un ferblantier ou un charbonnier, là, un cordonnier entouré de mille chaussures dépareillées. Tomber sur une villageoise tissant le vacoas pour en faire de magnifiques paniers colorés. Se rendre compte que plusieurs articles proposés en vente sont fabriqués de manière artisanale avec des produits hétéroclites récupérés de notre quotidien.

 

Vos balades vous dévoileront certainement, à certains endroits, la passionante histoire de notre île. Les noms des rues, des villes et villages, tantôt anglais, tantôt francais et bien que rares, quelquefois hollandais. Les stèles de ceux qui ont occupé l’ île dans le temps, les canons, témoins de notre passé tourmenté, les ponts construits pour traverser les cours d’ eau et les rivières, les lavoirs où se rendaient les militaires pour laver leurs uniformes, sans compter les belles maisons coloniales d’antan.

 

Passionés de musique, ne râtez pas l’occasion d’ être initiés à la musique locale en vous essayant à nos instruments de musique typiques : la ravanne, la maravanne…. Laissez vous porter par les sons et la mélodie de notre séga. Le mauricien fièrement ne se fera pas prier pour vous apprendre le déhanchement approprié pour bien exécuter la danse ! Participer aux évènements du village, le fancy fair (fête populaire), une vraie immersion dans la vie locale ou aux spectacles culturels qui ont lieu de temps en temps et qui offrent la possibilité de dénicher de talentueux mauriciens. La régate annuelle de Mahebourg attirera certainement les amoureux de navigation.

 

L’ Ile Maurice, une explosion de couleurs, de goûts, de parfums et de sons. Un hâvre de paix, où tous les sens sont sollicités. Une île chargée d’ histoire, accueillante, capable d’ offrir à tout un chacun, une expérience unique, inattendue au travers de la rencontre avec ses habitants et dont le souvenir vous restera en mémoire… longtemps, très longtemps !

 

NadElle

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus