Vivre à la Mauricienne
20 Sep 2018

La « street food », une fenêtre sur le patrimoine culinaire de l’île Maurice

 

La cuisine de rue est comme une seconde religion pour tous les Mauriciens et dans tous les coins de rue de l’île, on trouve des colporteurs proposant de délicieuses spécialités locales ainsi que des boissons rafraîchissantes.

 

La culture du « street food » est très présente à l’île Maurice, avec des mets particulièrement délicieux puisant de la diversité de notre peuple.  C’est une tradition bien ancrée chez le Mauricien et je ne fais certainement pas exception!  M’arrêter à des étals de rue pour manger sur le pouce, avec un éventail de saveurs est une de mes pratiques courantes.  Les marchés et les rues de mon ’île sont des lieux incontournables pour une véritable expérience culinaire mauricienne.  Alors suivez moi !

 

Pour un déjeuner léger ou un repas copieux, les petites roulottes et stands installés en bordure de route m’ offrent de tout : des nouilles bouillies ou frites au riz frit, en passant par les boulettes chinoises à la vapeur, le fameux biryani musulman, des galettes indiennes telles que le « roti » et le « dal-pouri », le kebab et des beignets épicés tout juste sortis de la friture.  Pour un petit encas tout en douceur et en couleur, mon choix est vaste entre les fruits frais ou confits, des gâteaux de riz comme le « poutou » et le « ounde », ou encore toutes sortes de friandises indiennes.

Je trouve également un large éventail de boissons rafraîchissantes pour accompagner ces délices. Le « glaçon râpé »multicolore, l’eau de coco fraiche en bord de plage et l’ « alouda » font partie de nos options les plus prisées.

 

La découverte de la « street food » mauricienne est bien plus qu’une occasion de déguster des plats locaux délicieux à un prix abordable.  Outre une expérience de senteurs, de sons et de couleurs qui rendent mon l’île Maurice si spéciale, c’est aussi le moyen idéal pour se fondre parmi les habitants et s’imprégner d’une atmosphère unique.

 

En cas de doute, vous trouverez facilement un gentil mauricien qui se fera un plaisir de vous expliquer dans le détail les plats proposés.  Allez ! Osez !

 

NadElle

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus