Mama Laterre
06 Nov 2020

Patrimoine Culinaire: Moringa, ‘Bred Mouroum’

 

Autrefois le Moringa, communément appelé à l’île Maurice le ‘Bred Mourong’ ou ‘Bred medaille’ était planté le long des cimetières et servait de clôture naturelle. Plante vivrière aux 92 éléments nutritifs pouvant atteindre 10 mètres de haut, elle serait parmi les aliments les plus riches de la planète.

 

Poussant en abondance à l’époque, et très peu couteux, ce ‘bred’ était préparé de différentes façons. Mais la plus connue et la plus appréciée est sans doute le bouillon de ‘bred Mouroum’ avec une bonne tête de poisson. Pour faire ce bouillon, il était commun de voir toute la famille s’y coller, car les feuilles de petite taille se devaient être séparées de leur tige et il fallait une bonne quantité pour trouver la meilleure des saveurs.  La base de ce bouillon demeure les épices traditionnelles de la cuisine mauricienne, soit l’ail, le gingembre et les oignons.

Quoi de mieux qu’un bon chutney de coco à la menthe pour accompagner ce met si riche qu’il permet de renforcer le système immunitaire ? En effet le Moringa ou ‘bred Mouroum’ est un ingrédient extrêmement versatile ayant des propriétés médicinales. Tout dans un menu pourrait être à sa base. Les jeunes capsules tendres et les feuilles finement hachées, seront utilisées comme garniture pour les plats de légumes et les salades. Les graines mûres sont parfois retirées des capsules arrivées à maturité et consommées comme les pois ou grillées telles des noix. A la fin d’un bon repas, il est souvent conseillé de prendre un sachet en infusion, des feuilles qui sont séchées puis écrasées afin d’en obtenir une poudre d’un vert émeraude-kaki. Le dosage de la consommation de ‘bred Mouroum’ doit être toutefois contrôlée.

 

A l’île Maurice dans le nord, de nouvelles plantations ont été créées. Lors d’une incursion à l’intérieur de l’île, vous pourrez voir dans certaines cours des plants de Moringa et si d’aventure, vous voulez découvrir, faites-vous inviter chez l’ habitant pour une dégustation selon les saisons d’une bonne étuvée à base de feuilles de Moringa agrémentée d’un piment doux de la cour.

 

Moringa : un souvenir d’enfance qui prend toute son importance, dans cette nouvelle normalité bien dans l’ère de notre temps.

 

Lza M Natur

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus