Mama Laterre
20 Nov 2020

Patrimoine Culinaire :  Sauté de pelures de bananes vertes et poisson séché

 

En entrant dans sa cuisine, un savant mélange d’effluves m’invite à m’arrêter pour essayer de distinguer ce qui est au menu du jour.  Autour d’elle, disposés dans de petits bols bien alignés, je reconnais des épices finement hachées, du poisson séché bouilli déjà émietté et une main de bananes bien vertes. « Je te ferai goûter aujourd’hui quelque chose de spécial et facile à préparer » : me dit cette belle dame aux yeux couleur de ciel.  « Dans la banane, vois-tu, tout est utilisé. Elle est véritablement une plante nourricière qui ne demande qu’à être appréciée ».

 

Je l’ai observée et l’ai laissée faire. Mais cela m’intriguait de voir comment elle procéderait avec les bananes vertes. Elle les a lavées une par une, puis à l’aide d’un couteau, a enlevé la fine membrane fibreuse qui protège l’épicarpe (dans le langage commun, c’est la pelure).  Elle les a lavées à nouveau, puis les a épluchées en séparant les pelures de la pulpe. Elle a trempé ensuite les pelures dans une eau légèrement vinaigrée, puis en a fait rapidement des demi-rondelles quelle a jetées dans une eau bouillante et salée. Egouttées, elle les a fait revenir aussitôt, dans une huile bien chaude, puis les a enlevées de la poêle.

 

Le poisson a été assaisonné de épices préparées au préalable, puis frit.  Une odeur appétissante a envahi la petite cuisine joliment décorée.  Les pelures de bananes vertes qui avaient pris une teinte de terre cuite, y ont été rajoutées.  Elle a remué le tout puis a gouté à cette préparation de cuisine d’antan.  « Cela fait partie de notre patrimoine culinaire », m’a-t-elle dit. A l’île Maurice, il faudrait transmettre ces savoirs à la nouvelle génération. «De la pulpe, j’en ferai des frites safranées pour être dégustées en apéritifs », a-t-elle ajouté.

Savez-vous que dans le monde, plus de 400 millions de personnes de 120 pays en développement dépendent de la banane ? Elle sert à la fois comme aliment de base et comme produit important pour le commerce local ou pour l’exportation.

 

Je me suis dit alors que c’est un moment important que l’on partage en famille quand l’on doit abattre un bananier dans l’arrière-cour, car nous savons alors que bientôt ce sera le partage avec les voisins du coin. L’heure du déjeuner est arrivée bien vite. Quel véritable festin que ce sauté de pelures de bananes vertes et poisson séché, servi avec un bon riz blanc et des lentilles rouges ! Il en reste un goût de pas assez …

 

La cuisine de Nadine, me réservera toujours de bonnes et belles surprises. Il ne tient qu’à elle de l’ouvrir au public pour leur plus grand bonheur…Une table d’hôte éco-responsable là où une dame aux yeux bleus vous invite dans sa cuisine au bonheur palpable … Une découverte de plus, hors des sentiers battus et une belle incursion dans le patrimoine culinaire qui mérite toute notre attention.

 

Lza M Natur

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus