Vivre à la Mauricienne
18 Sep 2020

Souvenirs du passé: Le chemin de fer

 

Il nous est difficile d’imaginer qu’avant Mauricio, le métro qui relie actuellement la ville de Rose-Hill à Port-Louis, nos ainés ont eux vu nos routes aménagées d’un chemin de fer au début du 19ème siècle. Le train ralliait au départ une ligne du nord menant de Port-Louis à Mapou et celle du centre qui partait de Port-Louis à Mahébourg. Plus tard, d’avantage de lignes verront le jour pour rallier d’autres villes.

 

A la base, cette initiative a pris forme afin de convoyer le sucre produit sur nos propriétés sucrières jusqu’au port pour l’exportation vers d’autres cieux. Un gain de temps car l’acheminement se faisait jusqu’ alors par traction animale. La production de sucre était à cette époque, la première industrie de l’île Maurice qui rivalisait avec les plus grands du monde pour cette même denrée, dont l’Inde et le Brésil.

 

Beaucoup de mauriciens se souviennent avoir emprunté ce mode de transport pour aller à l’école ou au travail dans la capitale de l’île Maurice. Après cent ans d’opération, le gouvernement d’alors n’eut d’autre choix que d’écrire le fin mot de notre réseau ferroviaire, le coût des opérations devenu de plus en plus onéreux et d’autres moyens de locomotions moins coûteux ayant fait leur apparition.

 

Le dernier train verra une affluence de passagers dont de nombreux enfants pour leur premier ou dernier voyage en train. Un souvenir qui restera bien gardé. A la gare de la ville de Quatre-Bornes, l’adieu au train fut ponctué de discours et de pétarades. Vous trouverez au musée de Mahébourg, un ancien wagon (en attente d’un peu de réhabilitation), rare vestige du temps où le train sillonnait encore l’île Maurice.

 

NadElle

Autres articles

  • Coco quand je te tiens, je ne te lâche plus
    06 Jul 2018

    Me prélassant sur un transat, face au lagon d’une eau turquoise au sud-ouest de Maurice, le bras tendu, je m’évertuais à appliquer de l’huile de coco raffinée sur ma peau

    Lire plus
  • 14 juillet … Du tricolore au quadricolore ! Si loin, et pourtant si près …
    12 Jul 2018

    Lors de mes ballades en solitaire à Port-Louis, dont les rues pavées et les bâtiments en pierre basaltique me rappellent bien l’occupation française, mes pensées vagabondent et j’essaie d’imaginer ceux qui y passaient leur hiver dans le temps, fuyant ainsi le climat moins clément de Curepipe, “la ville des hauts” (là où ils vivaient pendant les périodes estivales).

    Lire plus
  • L’ île Maurice : La passion du Champ de Mars.
    19 Jul 2018

    Ainsi le Champ de Mars à Port-Louis (le plus vieil  hippodrome de l’hémisphère sud) est en ébullition. Car les courses hippiques du samedi sont en selle.

    Lire plus